Symptômes du stress chronique

Et comment est-ce que cela impacte la santé ?

Enchaîner le 4ème meeting de la journée, avec un mal de dos, une sensation de fatigue et rentrer le soir en se sentant sur les nerfs, incapable de se relaxer : cette situation vous semble familière ? Si vous vivez avec un stress important, sachez que vous n’êtes pas seul.e.
Environ ¾ des français affirment subir du stress au quotidien selon une étude de Stimulus en 2017. Ce stress se caractérise parfois par un état physique pouvant inclure des maux de dos, de ventre, de tête, des sensations de fatigue, de brouillard mental, mais aussi un état émotionnel (irritabilité, anxiété,…). 

Comment savoir si l'on est sous stress chronique ? Quels sont les symptômes ? Et quels en sont les impacts ? 

Qu’est ce que le stress chronique ? 

Le stress chronique est un état d’alerte prolongé de l’organisme qui estime qu’il doit faire face à une menace. Cette menace peut aller de la situation où l’on fait face à un tueur qui pointe son arme sur nous, à un événement où il nous faut parler en public (et que l’on n'aime pas tellement ça). En effet, notre cerveau n’a pas évolué depuis des siècles, et considère ces deux événements comme des dangers auquel il doit faire face pour survivre ! 

Lorsqu'un stress se présente, la situation est perçue par notre conscience et l’hypothalamus, une glande située à la base du cerveau, active le système nerveux sympathique, autrement appelé le mode « fight-or-flight » qui est en charge de notre réponse au stress.
Sont alors sécrétées l’épinephrine (adrénaline) et le cortisol, qui ont pour conséquence directe l’augmentation du rythme cardiaque, de la pression sanguine, de notre attention, pour que l’on soit à même de nous battre ou prendre la fuite.
En parallèle, tous les mécanismes qui ne sont pas vitaux sur le moment sont mis au second plan, comme la digestion, la production d’hormones sexuelles et autres, pour que toute l’énergie soit mobilisée sur le danger.

Lorsque cet état de réponse au stress est activé pendant des périodes longues et/ou à répétition, sans que l’on ait réellement le temps de reposer et recharger l’organisme, le stress devient chronique et ainsi nocif.

Il est important de noter que nous n’avons pas la même tolérance et résistance au stress. Dépendant du contexte dans lequel on évolue, des traumas de l’enfance, de facteurs génétiques, de notre mode de vie, la sensibilité au stress évolue.

Les symptômes du stress chronique 

Bien que notre organisme soit naturellement fait pour supporter et gérer des stress ponctuels, il n’est pas adapté pour faire face à un stress quotidien et multiple. Un état de stress prolongé nous empêche de passer dans le mode parasympathique du système nerveux, celui qui est en charge de la relaxation et de la digestion. Cela peut se traduire par différents symptômes :
- Dérégulation de la glycémie
- Prise de poids
- Immunité affaiblie
- Problèmes digestifs
- Inflammation localisée ou généralisée
- Difficultés de concentration
- Modification de l’humeur (anxiété, dépression, irritabilité)
- Fatigue parfois dès le matin accompagnée de difficultés à trouver un bon sommeil
- Douleurs chroniques
- Tensions musculaire
- Baisse de motivation
- Baisse de libido
- …

L’impact du stress est global et ne s’arrête pas aux symptômes physiques. On peut vivre très bien sous stress chronique pendant plusieurs semaines, mois, années, jusqu’à ce que le corps dise stop. Les changements et l’épuisement des ressources vitales de l’organisme se fait parfois petit à petit, de façon presque indiscible. D’où l’intérêt de prendre soin de soi de façon proportionnelle à notre stress, pour retrouver l’équilibre et éviter d’en arriver à un point de non retour. 

Les effets à long terme du stress chronique ? 

1. Les effets du stress sur les hormones 

Sous stress chronique, les hormones du stress sont produites pendant une longue période, ce qui peut conduire non seulement à l’épuisement des glandes surrénales (voir notre article sur les surrénales) mais aussi à un déficit d’autres hormones pourtant essentielles au bon fonctionnement des organes et systèmes.
En particulier, le stress chronique impacte les glandes surrénales qui jouent un rôle clef dans la production d’hormones sexuelles, ce qui a une conséquence directe sur la fertilité.
Chez les femmes notamment, des niveaux élevés de cortisol peuvent réduire voire supprimer les hormones qui déclenchent l’ovulation. Chez les hommes, cela se traduit par un niveau de testostéronne plus bas et donc moins de spermatozoides.
(source)

2. Les effets du stress sur l'inflammation  

Le stress déclenche une réponse immunitaire, notamment via des cytokines pro-inflammatoires qui sont en charge d’attaquer et éliminer la menace (même lorsqu’il s’agit d’un stress qui n’est pas biologique comme un virus). Le cortisol est supposé calmer l’inflammation qui en découle, mais à force d’être sous stress permanent, le corps devient résistant au cortisol et ne parvient plus à calmer l’inflammation, ce qui peut entraîner de nombreux soucis de santé (notamment au niveau des intestins par exemple dont les parois qui sont inflammées peuvent devenir poreuses et douloureuses). 

3. Les effets du stress sur la glycémie  

Le cortisol qui est relâché dans l’organisme en réaction au stress entraîne un pic de glycémie, pour que les muscles aient assez de glycose et donc d’énergie pour fuir ou se battre. Si notre besoin est de fuir un ours qui court vers nous, cela est en effet utile, cependant si on est coincé dans les bouchons avec le stress qui monte car on va être en retard, pas vraiment. Le cortisol bloque également en parrallèle la production d’insuline, qui est l’hormone en charge de réguler la glycémie. Le stress chronique nous laisse donc avec une glycémie élevée très fréquemment, ce qui au pire peut conduire au diabète de type 2, et sinon à une envie d’uriner fréquemment, une impression de soif, de la fatigue et une prise de poids. 

4. Les effets du stress sur la santé cardio-vasculaire  

Le cortisol comme toute hormone est produite à partir de cholesterol. Ainsi un stress chronique engendre un besoin important de cholesterol et donc entraine le corps à en produire plus. Aussi, le stress chronique augmente de rythme cardiaque et contracte les vaisseaux sanguins pour que la pression soit plus élevée (pour qu’il y ait plus de sang chargé d’oxygène et de glucose qui arrive aux muscles et au cerveau !). A long terme, cela peut entrainer des maladies cardio-vasculaires importantes. 
(source)

5. Les effets du stress sur l'anxiété et la dépression

Le stress chronique peut entraîner un dysfonctionnement de l’axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien (HHS), ce qui conduit à une baisse des niveaux de dopamine et sérontonine affectant la santé mentale (source).
De plus, le stress chronique créée une inflammation au niveau des cellules du cerveau, ce qui déclenche de l’anxiété (source)

6. Les effets du stress sur l'immunité

Un stress ponctuel va stimuler le système immunitaire de façon temporaire, alors que le stress chronique va affaiblir l’immunité, nous rendant plus vulnérables face aux infections. Cela augmente aussi le facteur de risque de développer une maladie auto-immune.  (source)

L'aide des adaptogènes pour réduire les effets du stress chronique 

Les adaptogènes augmentent notre résistance à tout type de stress – émotionnel, physique, mental, environnemental – en normalisant l’activité dans notre corps et en ramenant notre système à l'homéostasie plus rapidement et efficacement après un événement stressant. Le stress aura donc moins d'impact et pendant moins longtemps sur le corps lorsque l'on consomme des adaptogènes. 
Chaque adaptogène agit de manière différente en fonction des besoins de l’organisme. Chaque personne fait donc une expérience différente d'une plante.
Cependant ils agissent généralement de manière holistique sur notre bien-être en :
- Réduisant l'impact du stress sur le corps,
- Augmentant la production d'énergie par les cellules,
- Soutenant le bon fonctionnement des organes,
- Rééquilibrant les hormones,
- Renforçant le système immunitaire,
- Améliorant les fonctions cognitives.

En nous aidant à réguler notre niveau de stress, ces plantes et champignons nous permettent de préserver nos organes et nos systèmes vitaux de ses effets nocifs, et ainsi conserver notre santé sur le long terme. Le meilleur moyen de profiter de tous les bienfaits des adaptogènes est d'en consommer plusieurs en même temps, ce qui crée un synergie complète et améliore le spectre de leur action. C'est pour cela que nous avons conçu la Chill Potion, un mélange de 4 adaptogènes.

Voir d'autres articles du blog

6 bienfaits des adaptogenes

Aug 23, 2022 Shopify API

Effets du stress sur la peau

Jul 07, 2022 Shopify API