Effets du stress sur la peau

Comment le stress agit-il au niveau cutané ?

La peau est souvent considérée comme le miroir de nos émotions et de notre état mental. Le lien entre problèmes de peau et santé mentale, s’explique notamment par le fait que le système nerveux et la peau proviennent des mêmes tissus embryonnaires. Il vous est d'ailleurs sûrement déjà arrivé de voir apparaître des boutons sur votre visage juste avant un événement important, de voir votre peau rougir à une remarque, ou de l'eczéma réapparaître pendant une période de stress…
Cet article est là pour vous expliquer comment le stress impacte la peau de façon concrète et donne des pistes pour limiter l'impact du stress.

Le rôle du cortisol

Le stress a pour effet de stimuler la sécrétion de certaines de nos hormones telles que le cortisol. En temps normal, celui-ci est bénéfique puisqu’il a pour action de mobiliser notre organisme pour faire face au stress et de maintenir un certain équilibre dans le corps, en régulant les lipides, protides, glucides, l’eau, etc, au sein de l’organisme. Néanmoins, en cas de stress chronique, sa sécrétion est continue, ce qui à long terme crée un épuisement de l’organisme et peut être à l’origine de nombreux maux. Il apparaît notamment comme étant un amplificateur de maladies cutanées, en perturbant différents systèmes et organes essentiels à la bonne santé de la peau comme la digestion, le système hormonal, le processus de détoxification naturelle, la réponse inflammatoire de l’organisme, le système immunitaire etc.

La peau sous l'influence du stress

1 - Les intestins, la peau et le stress

Le stress et le cortisol peuvent affecter le système digestif, et en particulier l'équilibre intestinal. Certaines maladies inflammatoires peuvent apparaître, ou s’aggraver, de même que des reflux gastro-oesophagien, ou encore le syndrome de l’intestin irritable (le SII). Le stress est en effet déclencheur d’hormones qui déséquilibrent la flore intestinale et créent une inflammation. Ces bactéries intestinales jouent pourtant un rôle majeur dans notre santé physique et mentale. Ce sont elles qui permettent la bonne digestion des aliments et l’assimilation des nutriments. Elles sont aussi au centre de la production de nos défenses immunitaires puisque 70% des cellules immunitaires se situent dans nos intestins. Ce phénomène de déséquilibre de la flore intestinale s'appelle la dysbiose et peut provoquer des constipations, gaz, diarrhées, mais aussi des inflammations intestinales créant une porosité. La porosité intestinale qui peut y être associée laisse alors plus facilement passer les toxines dans le sang et la lymphe, qui finalement se retrouvent au niveau de la peau et se traduisent par de l’eczéma, de l’acné et autres.

2 - Le rôle du stress dans l’acné

Lorsque notre organisme est soumis au stress, il se met à produire en excès non seulement des hormones (comme le cortisol) mais aussi  des cytokines inflammatoires et des neuropeptides (protéines nerveuses qui transportent l'information entre les neurones). Au niveau des hormones de reproduction, cela se traduit par une augmentation des androgènes et de la testostérone. Ces sécrétions stimulent les glandes sébacées, ce qui engendre une production excessive de sébum et une inflammation. Ce surplus de sébum va obstruer les pores du visage et créer un terrain favorable au développement de bactéries préalables à l'apparition de l'acné.
Par ailleurs, le système immunitaire étant affaibli par le stress chronique, l’organisme est moins à même de se défendre contre les bactéries qui se développent au niveau cutané. Certaines personnes stressées ou anxieuses ont aussi davantage tendance à toucher leur visage et tripoter leurs boutons, ce qui favorise le développement de bactéries et aggrave les inflammations cutanées, initialement légères.

3 - L’impact du stress sur l’eczéma

Le stress peut être un élément déclencheur de psoriasis et rosacée, d’eczéma, de plaques de stress, et bien d’autres maladies inflammatoires de la peau. Il n’est souvent pas le seul responsable et accentue un terrain déjà propice à ce type de maladies de peau. Les facteurs émotifs et psychologiques tels que le stress sont ainsi capables de déclencher mais aussi d’aggraver certaines maladies cutanées, comme le psoriasis ou l’eczéma par exemple. On parle alors d’eczéma nerveux. Lors d’une production excessive de cortisol, l'épiderme est fragilisé. C’est ce dérèglement de la barrière cutanée qui déclenche et/ou accroît l'eczéma. L’eczéma se traduit majoritairement par des rougeurs, une déshydratation cutanée et des démangeaisons. Par ailleurs, l’inflammation liée au niveau de cortisol dans l’organisme se traduit au niveau de la peau et se caractérise par des rougeurs et des plaques d’inflammation.

4 - Le vieillissement cutané précoce

A plus long terme, le stress oxydatif et l’anxiété peuvent aussi engendrer un vieillissement cutané prématuré.
Les radicaux libres sont des molécules déchets, fabriquées à travers le processus d’oxygénation des cellules, qui nécessitent d’être neutralisés par des anti-oxydants. L’oxydation fait partie du processus normal du fonctionnement des cellules et du corps. Les radicaux libres peuvent provenir du stress physique, émotionnel ou biologique (lorsqu’un virus pénètre notre système) mais ils sont aussi produits de façon naturelle par le corps (tout simplement lorsque l’on respire). Les effets secondaires du stress oxydatif sont ainsi liés à un trop plein de radicaux libres que l’organisme ne parvient plus à neutraliser. L’oxydation est alors excessive et se met à atteindre des cellules saines vitales pour notre organisme. Les cellules subissent alors une dégénérescence, notamment au niveau de l’épiderme et du derme, entraînant un vieillissement cutané prématuré. Le stress oxydatif est donc un facteur majeur de l’apparition précoce de rides et ridules. Néanmoins, le stress n’est pas le seul facteur susceptible d'impacter le vieillissement des cellules de la peau. Le tabagisme, l’exposition au soleil, la pollution, les inflammations et même certains aliments comme la viande rouge, les graisses saturées…) sont aussi les sources principales de formation des radicaux libres.

Il est donc important d'écouter son corps pour pouvoir reconnaître les différents signaux d’alarme qu’il nous envoie et les traiter rapidement.On vous encourage à prêter attention à votre peau et en prendre soin, car elle reflète notre santé et notre bien-être intérieur.

Des solutions naturelles pour limiter l'impact du stress

Pour contrer les effets du stress, il faut d’abord savoir comment canaliser le stress, et comment s’en protéger. Il existe de nombreuses solutions naturelles pour y arriver. Chacun est libre d’adopter les habitudes qui lui conviennent le mieux.

Pour une meilleure gestion du stress, voici quelques pistes simples :

  • Pratiquer des activités sportives régulières
  • Pratiquer des exercices de relaxation : tels que la méditation, le yoga, des exercices de respiration
  • Privilégier une bonne hygiène sommeil : dormir au moins 7h par nuit, limiter le temps d’écran avant de se coucher et au réveil
  • Adopter des activités qui appellent au plaisir, à la détente, au lâcher prise
  • Privilégier le repos physique et mental
  • Passer du temps dans la nature
  • Limiter l’alcool, la caféine, et le tabac
  • Adopter un alimentation variée et saine, riche en tryptophane par exemple, qui est un précurseur de la sérotonine

Il est aussi recommandé de privilégier une alimentation anti-inflammatoire et antioxydante, en mangeant :
- des fruits et légumes riches en fibres et antioxydants, ils sont recommandés pour équilibrer la flore intestinale. Contre les inflammations, les fruits rouges sont particulièrement efficaces grâce à leur forte concentration de pigments anti-inflammatoire (anthocyanes).
- les légumineuses (lentilles, haricots secs…)
- des poissons gras, riches en oméga 3 (saumon, maquereau…)
- les oléagineux, riches en antioxydant et phytostérols (amandes, noisettes…)

Enfin, une solution efficace pour lutter contre le stress et ses impacts, est de se tourner vers les adaptogènes.
Ce sont des plantes, des racines, des baies et des champignons qui peuvent s'avérer d'une grande aide en cas de stress important et/ou chronique. Ils ont de cette façon de nombreux bienfaits pour limiter l'impact du stress au niveau cutané. En effet, les adaptogènes aident à :

  • Réduire l’impact du stress sur l’organisme, et ainsi préserver les différents organes et systèmes des méfaits du stress (notamment le système digestif, la peau, le système endocrinien,...)
  • Normaliser le système immunitaire et le renforcer lorsque ce dernier est affaibli par le stress
  • Rééquilibrer le niveau de cortisol dans l’organisme et ainsi contrer l’inflammation liée au stress (au niveau des intestins et de la peau notamment)
  • Préserver l’équilibre hormonal

Globalement les adaptogènes ramènent l’homéostasie, nécessaire au bon fonctionnement de tous les organes et systèmes pouvant être déréglés par le stress ou l’anxiété.


Le meilleur moyen de profiter de tous les bienfaits des adaptogènes est d'en consommer plusieurs en même temps, ce qui crée une synergie complète et améliore le spectre de leur action.

Nous vous conseillons donc Chill Potion et Skin Garden : le duo idéal pour prendre soin d’une peau fragilisée et malmenée par le stress !

Les plantes contenues dans Skin Garden aide en effet la peau à :
- drainer et détoxifier la lymphe
- soutenir le processus naturel de régénération et de réparation de la peau en boostant la production de collagène
- calmer l'inflammation des tissus et réduire la sensibilité de la peau
- redonner de l'éclat à la peau.

Sources :

https://www.etatpur.fr/blog/l-effet-du-stress-sur-la-peau-du-visage
https://cosm-skin-mind.com/blogs/infos/introduction-a-la-psychodermatologie
https://nutrimis.com/blog/quelles-sont-les-consequences-du-stress-chronique-et-la-consommation-de-produits-transformes-sur-le-microbiote-intestinal/
https://inoya-laboratoire.com/fr/info/stop-aux-effets-du-stress-pour-une-belle-peau-noire.html
https://protectmyface.fr/vieillissement-premature-cest-quoi-le-stress-oxydatif/

Découvrez notre sélection belle peau

Voir d'autres articles du blog